Elisabeth Bronitz

Artiste multi-disciplinaire

Présentation

Munie d’une solide formation classique, Elisabeth  Bronitz, artiste bruxelloise, débuta sa vie de plasticienne par l’exploitation rigoureuse du visage humain dans ce qu’il a de plus expressif et touchant, le visage vieilli par la vie, étudié sans relâche et projeté sur le papier en de larges et rapides touches colorées dont l’instinctivité nous permet d’entrevoir l’âme du modèle ou peut-être même celle de l’artiste.

Son travail, tourné vers l’individu, s’attache aujourd’hui  à l’intimité de celui-ci, le personnage est quasi absent ou donne une information complémentaire sur la composition. D’abord réalisée à l’eau-forte et ensuite à la peinture et au marqueur sur toile, ses « scénographies » enferment de multiples références à la culture (peinture, design,…) tout en évoquant une présence vivante (désordre).  Le travail évolue en dessin/linoléum sur la thématique  des sujets clichés “Flingues libidineux” , dessins aux feutres de photos d’oeuvres de magasine d’Art/images web et de la Mythologie féminine (rôle de la femme) “Hôtesses de l’air” linoléum en couleur des uniformes bleu ou vermillon.

En 2015,  série de “Coiffure Christine”  linoléums et lithographies évoquent le souvenir du salon de coiffure maternelle,  série des ” Salles de bain” lithographies de réminiscences des intérieurs indiscrets et série  des “Nature-morte et Vanités”  crâne, Ipod, insecte, jouet, accessoire érotique, fleur, oeuvre et Nutella.

Tant dans ses gravures (eau-forte, lino, lithographie) que dans ses peintures, Elisabeth Bronitz nous brosse le portrait d’un paysage intérieur dans lequel la réalité de l’autre passe par le filtre de son imaginaire.  Professeur de Dessin et Peinture à l’ Académie des Beaux-Arts de Watermael-Boitsfort.

Elisabeth_Bronitz-2 : texte de présentation d’Arnaud Gsell.

Commentaires fermés